Architecture

L'architecture marocaine présente une diversité architecturale qui puise ses racines dans l'art hispano-mauresque. Celui-ci recouvre les formes prises par l’art islamique en péninsule ibérique entre le VIIIème et le XIVème siècle, sous le règne des califes Omeyades de Syrie, puis sous la domination des civilisations berbères Almoravides et Almohades.

Tout le monde s'accorde que le Maroc est le croisement de l'Orient arabe et de la Méditerranée occidentale, représentée par l'Andalousie et que les différentes formes artistiques de l'art arabo-musulman trouvent leur plein épanouissement dans l'architecture traditionnelle marocaine. En effet, l'architecture permet aux artistes et artisans de réaliser de magnifiques chefs d'oeuvre. Si les modèles de la ville ont tendance à envahir l'architecture des campagnes, le monde rural a une expression artistique qui lui est propre (maisons bleues de Chefchaouen). 

L'architecture y est raffinée et très ornementale, elle caractérise en premier l'art du Maroc. Dans les villes impériales, elle est aussi le reflet d'une histoire riche en évènements.Le monde des arts apporte sa contribution à la connaissance de l'histoire artistique marocaine. Derrière les fortifications de Taroudant, Meknès, Fès et Marrakech, l'art et l'architecture marocaines se sont construits au travers d'une succession de rivalités et de conflits dans les médinas et les souks, dans les casbahs, les mosquées et derrière les lourdes portes résidentielles des souverains.