Coopération multilatérale

 Coopération avec l'Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE)

Conscient de l’importance de cette organisation en matière de la prise de décision politique à l’échelon international et misant sur le rayonnement de notre pays dans les sphères économique et sociale, ce département a jugé opportun depuis 2005, de tisser des liens de coopération avec les organes de l'Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE) et plus particulièrement le Comité des politiques de développement territorial.  

Et dans le but de contribuer à l’émergence des initiatives touchant du fond les préoccupations majeures de la planète à savoir : le développement territorial, la gouvernance, la durabilité des ressources, l’adaptation des économies aux crises et aux mutations sociales, etc., le Ministère de l’Aménagement du Territoire National, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville, assiste régulièrement aux différents travaux du Comité des Politiques de Développement Territorial (TDPC) et ce,  depuis l’obtention du statut d’observateur.

Ce qui a permis au Maroc de tirer amplement profit des rapports relatifs aux différents examens menés par l’OCDE dans divers pays du monde.

Et dans ce processus de coopération très riche, le Gouvernement marocain a signé un accord de coopération intitulé : « Programme/Pays Maroc-OCDE » signé en mai 2015. Cet accord, a enclenché plusieurs études et examens touchant presque toutes les politiques publiques (développement territorial, transition numérique, tourisme, éducation nationale, etc.).

Ce dialogue a apporté un appui en matière de :

  • • Mobilisation de l’expertise de l’OCDE et les bonnes pratiques des pays pairs ;
  • • Conception et mise en œuvre des politiques de développement territorial ;
  • • Amélioration de la compétitivité du Maroc et de la qualité de vie de ses habitants ;
  • • Soutien aux régions les plus défavorisées, souvent rurales, en identifiant et accompagnant leurs chemins de développement tout en renforçant les moteurs de croissance, souvent urbains, du pays ;
  • • La promotion de la croissance verte ;
  • • Le renforcement de la résilience des territoires.

 

Les 4 piliers du dialogue Territorial :

  •  • Métropolisation (étude de cas du territoire métropolitain de la capitale économique du Maroc : Casablanca),
  •  • Liens urbain-rural (étude de cas de divers dispositifs mis en place dans 02 territoires ruraux dans la province de Taounate (région de Fès- Meknès) et dans  la région de Casablanca-Settat),
  •  • Indicateurs territoriaux : production, usage et gouvernance (renforcement des capacités : Cas pilote de la région de Casablanca-Settat),
  •  • Préparation à l’adhésion du Maroc à la Recommandation de l’OCDE sur l’Investissement Public efficace entre niveaux de gouvernement.
  •