Déjeuner débat - session 3 "développement territorial"

PARIS, OCDE le 25 Juin 2019

Déjeuner débat - session 3 "développement territorial"

Intervenants: 
- M. Abdelahad fassi Fihri, Ministre du MATUHPV
-M.Khalid safir, Wali DGCCL
-M.Mohand Laenser, Président de l'association des Régions 
-Mme Lamia Kamal Chaoui, Directrice à l'OCDE

Monsieur le Ministre Abdelahad Fassi Fehri, Ministre de l’Aménagement du Territoire National, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville, a tout d'abord souligné la qualité de la coopération et de la collaboration avec l'OCDE lors du premier programme pays Maroc-OCDE ayant permis le changement de statut du Maroc du statut d'Observateur au sein de l’organisation au statut d'Associé.

Monsieur le Ministre a par la suite rappelé la 1ère phase du Dialogue territorial signé en 2015 qui était le fruit d’un long Processus de coopération et d’échange initié en 2004 entre le Royaume du Maroc et l’OCDE à travers le Ministère en charge de l’Aménagement du Territoire National et de l’Urbanisme ayant permis d'engager un dialogue stratégique sur les politiques de développement territorial qui s’est étalé sur deux années, de 2016 à 2018, traitant de 03 piliers :
-La métropolisation et ses enjeux en matière de politique publique ; 
- Les liens urbain-rural ;
- Le renforcement des capacités en matière de production, d’usage et de gouvernance des indicateurs territoriaux. 
D’un point de vue méthodologique, le dialogue a permis :
la concrétisation d’un processus d’enclenchement de la logique cohérence et d’intégration des politiques publiques, mais surtout l’implication et la mobilisation de la quasi-totalité des acteurs intervenants dans le développement territorial ;
le partage des bonnes pratiques enregistrées au niveau des pays pairs membres de l’OCDE et la consolidation de la compétitivité internationale.

Monsieur le Ministre a souligné les engagements du ministère face aux défis de l’urbanisation visant à : 
-Relever le défis de l’urbanisation au Maroc par le passage d’une logique de réparation et de combattre un certain nombre de phénomènes négatifs liés à cette urbanisation non-maitrisée (Bidonville, quartiers non réglementaires …) vers une logique plus planifiée, plus anticipative pour évoluer vers des villes inclusives respectant les principes d’un développement durable ;
-Se focaliser sur Le monde rural qui abrite des activités agricoles et des enjeux liés aux ressources naturelles avec des défis d’ordre écologique tout en développant les centres émergents « villes de demain » qui constituent une priorité pour le Maroc, et considérés comme un pôle de développement et un lien entre l’urbain et le rural ;
-Créer un débat entre l’Etat et les régions dans le but de réussir l’engagement du Maroc dans le processus de la régionalisation avancée et assoir les liens avec la démocratie ;
- Exprimer les attentes des citoyens et de l’état à travers les régions afin de garantir d’équité territoriale et sociale ;
- Créer un cadre de cohérence globale concerté entre le niveau national et le niveau régional ;
- Renouveler les orientations de la politique d'aménagement du territoire en vue de répondre aux défis de l’urbanisation des villes et du monde rural, la pression sur les ressources naturelles et la correction des inégalités sociales et territoriales , dans un cadre de concertation et de débat national et régional. 
Monsieur le Ministre a conclu par la présentation de la 2ème phase du dialogue sur les politiques de développement territorial qui sera construite autour de 02 piliers : la «Politique Urbaine Nationale» et les «Dynamiques Territoriales» .